Portrait-vidéo, dans les coulisses d’une impression

Bonjour à tous ! J’ai le plaisir de vous faire découvrir ce chouette portrait de ma petite personne filmé durant l’impressions de la sérigraphie « tarsiers ». Il a été filmé par trois adorables étudiants en cinéma de l’Université de Strasbourg. Un joli projet pour eux et une belle rencontre :) Merci Clara, Jessica et Louis !

 

(comme je suis une grosse bille et que je sais pas intégrer une vidéo, cliquez sur le lien en dessous!)

 

https://www.dailymotion.com/video/x6jddns

 

Les voyages imaginaires, atelier sérigraphie avec les kids

L’été dernier, j’ai proposé, en collaboration avec Puzzle, à Thionville, un atelier sérigraphie d’une semaine sur le thème des voyages imaginaires. Chaque enfant a imaginé l’affiche promotionnelle de sa destination rêvée, à la manière des affiches anciennes pour les chemins de fer ou les lignes aériennes. Du crayonné au dessin au propre, en passant par le choix des couleurs et l’impression artisanale, les kids ont pu se familiariser avec les différentes étapes d’un projet en sérigraphie. Nous avons ensuite compilé les productions de tous dans un livre que chacun a pu emporter avec soi. Un projet où les enfants ont pu exprimer toute leur fantaisie et jouer avec les couleurs !
Bienvenue à Champignonland, promenade dans l’aviarchipel et détour par Pingouin City !

atelier

atelier7atelier4atelier3atelier2atelier5atelier1couverture1couvertureimage-1image-2image-3image-4image-5image-6image-7image-8image-9

Street art dans la rue du Jeu des Enfants, les coulisses

Bonjour à tous ! Il est temps pour moi de revenir sur les projets de cette année trépidante. Aujourd’hui, je vous emmène dans les coulisses de ma première intervention street art : des centaines de sérigraphies collées sur les murs de la rue du Jeu des Enfants, à Strasbourg. Ce fut un projet pharaonique pour moi et mes amis (qui se reconnaîtrons, et qui me détestent). A l’origine de tout cela, le désir des commerçants et des riverains de reprendre possession de l’espace urbain et d’en refaire un lieu de vie, de flâneries, de jeu, plutôt que de laisser tout l’espace aux voitures et à la grisaille. L’association de jeunes architectes Akpé a piloté la partie « artistique » du projet et a proposé à différents artistes de venir mettre de la vie et de la couleur sur les murs et dans les airs, tandis qu’eux-mêmes se sont lancé le défi de peindre des pavés multicolores le long de la rue.

C’est à pieds joints que j’ai sauté dans l’aventure en proposant un safari urbain se déployant tout le long de la rue du Jeu des Enfants, invitant les promeneurs à partir à la recherche d’animaux exotiques, de végétation luxuriante et même d’un récif corallien. J’ai donc retroussé bien haut mes manches (je ment, c’était en été et la chaleur de Strasbourg était alors torrrrrrrride -oui, difficile à imaginer à l’heure où j’écris ces lignes). S’en est suivi un mois de pure folie, à dessiner la nuit, imprimer de toutes les couleurs le jour et découper chaque élément les soirées avec l’aide inestimable de mes amis et connaissances qui sont venus prêter main forte et ressorti les ciseaux à bouts ronds de leurs trousses de lycéens. Une fois que les montagnes de tirages furent découpées et classées dans des pochettes, je suis sortie dans la rue,  munie d’une table de tapissier et d’un bon gros seau de colle, afin d’investir avec jubilation les murs et les recoins . Je vous laisse jeter un oeil aux photos du work in progress dans cet article et à retrouver les collages dans une nouvelle section de mon portfolio, « sur les murs ».

Vous pouvez cliquer pour afficher les images en GRAND :)

Merci à Patrick Lambin pour certaines photos !

celine-clement-5

Insolation, tirage et collage.

celine-clement-3

Tirage en dégradé aléatoire, découpage

celine-clement-2

Les chauves souris sèchent leurs ailes avant d’aller dormir dans le soupirail.

celine-clement-4

Allez, y’a plus qu’à découper !

celine-clement-1

Et sinon, y’en a combien à coller des papillons?

celine-clement-6

La consécration ultime !

 

Dans l’atelier, impression de « pagode »

Salut mes petits loups ! Ca fait un moment que je n’ai pas eu le temps de vous prendre par la main pour vous emmener dans les coulisses de l’atelier. Je vous invite à découvrir avec vos yeux ébahis les magnifiques gifs animés (whaaaa !) que je vous ai concoctés autour du tirage de la sérigraphie « Pagode ».

Cette image fut une forme de défi pour moi (mais sans défis dans la vie, on s’ennuie non?). Pourquoi un défi?
De par sa taille, relativement grande, et surtout par la complexité du dessin et le nombre de couches de couleurs…6 !
Oui, 6 couleurs tirées à la main, mes petits lapins, j’ai sué (un peu, et dignement).

Ca faisait un sacré moment que cette image germait dans mon esprit, à vrai dire depuis mon retour de Birmanie en 2014. C’est là-bas que j’ai découvert les stupas dorés, érigés à la gloire de Buddha. Le pays en est parsemé, non, constellé, envahi, recouvert ! Il y en a d’immenses, comme à Rangoon, des plus modestes, dans les villages, les rizières, les bords de route, et même des tout petits! Où que l’on regarde, les yeux tomberont sur un de ces drôles de clochetons. C’est un vision qui m’a marquée, au même titre que les rizières inondées d’eau, les manguiers et les éternels singes que l’on trouve partout en Asie du Sud-Est (et dont je commence à me méfier, ma dernière rencontre s’étant soldée par une entorse de cheville -pour moi, pas pour le singe-).

Bref, cette image donc, et histoire de voir si j’étais à la hauteur, en 6 couleurs, allez hop !

Les 6 couches de l'image

Les 6 couches de l’image

atelier1atelier2atelier3

pagode

Impression step by step !

pagode-celine-clement1

Si vous voulez acheter le fruit de mon labeur, direction mon shop Etsy !

https://www.etsy.com/shop/Abeillefactory

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Festival Central Vapeur 7, Strasbourg

Hello hello ! En tant que capitale de l’illustration (en plus d’être celle de Noël, de la choucroute et de l’Europe -excusez du peu-), Strasbourg se montre à la hauteur avec une semaine entière consacrée aux images ! Central Vapeur, asso strasbourgeoise, propose une super programmation, avec en point d’orgue ce week-end le Salon des Indépendants. Venez m’y retrouver avec mes sérigraphies sur la table de Central Vapeur, et découvrez des tas de belles choses, micro-édition en pagaille, sérigraphies en veux tu en voilà, auteurs de BD fous, risographes en délire, artistes chelous, bref, c’est à ne rater sous aucun prétexte !

 

Ca se passe au Hall des chars, en face de la Laiterie, et c’est du 31 mars au 2 avril.
Vernissage aujourd’hui à 18h30, et sinon, RDV les aprems :
14h-20h le samedi
14h-19H le dimanche

Pour vous faire saliver un peu, une petite sélection des photos des années précédentes, glanées sur le site du festival, et aussi de mes stands sur d’autres évènements. Pour plus d’infos, faites un tour sur le site

http://centralvapeur.org/site-festival/2017/

Helene-Blehaut_8580 Helene-Blehaut_8605 Helene-Blehaut_8579 CV7bassesiteDSC09623DSC01379

 

 

Enregistrer

La fabrication du leporello Dodo? Une semaine de folie dans l’atelier !

Le leporello Dodo est le fruit d’une folle semaine de travail à 4 mains (et quatre pattes, encore que Loulou le chat n’aie pas été très efficace). Le timing était des plus serrés et le défi de taille : créer, à partir de zéro, un livre-accordéon de 1 mètre de longueur, imprimé en deux couleurs, à la main, en sérigraphie. Anaïs arrive, et on démarre le lundi à 14h, pour terminer le lundi suivant même heure. Vite, un café et le brainstorming commence : l’envie, toujours d’avoir un discours écologiste, mais pas de manière frontale, le sujet nous tenant à coeur à toutes deux. Le désir de créer une composition touffue, un long paysage vu comme un voyage, un dédale, une progression, avec de la faune, de la flore…

Une fois l’idée validée, on attaque le vif du sujet : s’en suivent de longues heures d’esquisses, de dessins à l’encre, l’une illustrant une famille de singes tandis que l’autre recherche à quoi peuvent bien ressembler des chauves souris frugivores. Entre tout cela, des rires, beaucoup de café, et le chat qui dort, histoire de nous narguer. Les dessins s’empilent, l’encre de chine coule à flots, les paupières se font lourdes, si lourdes qu’on n’arrive plus à dessiner un tronc d’arbre…time to go to bed ! Les nuits de cette semaine seront très courtes, et finiront par ressembler à des siestes. On fait un peu les 3/8 de l’illustration et de la sérigraphie, et on fini par ne plus se dire « bonne nuit » mais « à tout à l’heure ! ».

Les dessins sont tous numérisés, et viennent se côtoyer, se combiner, se compléter dans une composition-monstre de 288 calques (les amis de photoshop comprendront). La chose prend beaucoup de temps, l’ordinateur atteint son point d’ébullition, et nous cerveaux avec. On consomme (une fois n’est pas coutume) des litrons de coca-cola et des twix par dizaines. A ce stade, la nuit et le jour ne sont plus que des informations secondaires, et c’est surtout le chat qui nous rappelle fermement qu’il est l’heure de manger. (merci Loulou).

Viendra enfin, après des déboires dignes d’un film  de de Funès, le meilleur moment : l’impression ! C’est en musique et dans la bonne humeur, toujours boostées à la caféine, que l’on travaille et que les tirages s’empilent. On termine tout juste nos impressions et l’indispensable nettoyage du matériel qu’il est déjà temps pour mon binôme et cousine de repartir. Ce sera moi, par la suite, qui oeuvrera pour l’étape du façonnage : rainage du papier, pliage, collage des deux parties du livre, massicotage, un travail de petite souris patiente et laborieuse.

Mais le résultat valait toutes ces peines, et maintenant, on peut le dire : vivement le prochain !

 

La proto-esquisse du projet.

La proto-esquisse du projet.

Les dessins à l'encre s'accumulent !

Les dessins à l’encre s’accumulent !

céline clément

La nuit, le bon moment pour dessiner des chauves souris.

leporello4

Loulou le chat au top de sa sieste.

céline clément sérigraphie

Tamisage de l’encre. La sérigraphie? De la cuisine à l’encre !

céline clément sérigraphie

L’écran de la couleur bleue.

céline clément

Tirage de la première couleur.

 

céline clément

On pinaille sur les détails !

céline clément sérigraphie

Calage du deuxième écran.

céline clément

Vous reprendrez bien un peu d’encre?

 

céline clément

L’encre sur l’écran de la deuxième couleur. (le bleu, donc !)

 

céline clément

Dégravage des écrans.

céline clément

Fatiguées, mais heureuse (je vous laisse regarder la tête du chat…)

céline clément leporello

Le leporello Dodo, un mètre de jungle entre rêve et réalité.

Le leporello en version rouge.

Le leporello en version rouge.

Vous souhaitez acquérir un leporello? Courez, volez, dansez vers la boutique en ligne !

https://www.etsy.com/shop/Abeillefactory

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Venez voir les sérigraphies en vrai pendant « Faubourg des Créateurs » à Strasbourg !

Hello tout le monde ! J’ai eu la bonne surprise d’être choisie, moi, Céline Clément, pour participer à Faubourg des Créateurs 2016, parcours artistique autour du faubourg de pierre à Strasbourg, le week-end du 1er et 2 octobre. C’est le Vestibule qui m’accueillera, et d’autres créateurs, dans leur jolie cour qui va être bien remplie pour l’occasion. Ou mais c’est où exactement? Je serai au 9, rue des Mineurs, dans la cour intérieure, n’hésitez pas à entrer :)

Au programme : les sérigraphies en chair et en os (ou plutôt en encre et en papier), des tote bags 100% coton et 1000% résistants, de la papeterie, et ho, surpriiiiise ! Si je bois assez de café, vous pourrez découvrir les tout premiers carnets, à glisser dans votre poche et à emmener partout !

 

Voici le programme, on vous attend ! (et on attends aussi le soleil, s’il pouvait prendre note, merci !)

fbgcréateurs1

faubourg des créateurs 2016 céline clément

 

faubourgcreateurs1 faubourgcreateurs2 faubourgcreateurs3

 

faubourg des créateurs 2016 céline clément

faubourg des créateurs 2016 céline clément

faubourg des créateurs 2016 céline clément

faubourg des créateurs 2016 céline clément

faubourg des créateurs 2016 céline clément

faubourg des créateurs 2016 céline clément

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mini exposition

Salut les lapins ! J’ai été conviée il y a peu à un vide-dressing/corner de créateurs par mon amie photographe, la talentueuse Maud Villa, qui a réalisée les photos de cet article.
Voici quelques images de ce bel après-midi. Pour découvrir le travail de Maud, c’est par ici :

http://maudvilla.wix.com/site

Bon vendredi, bon week-end, que le soleil soit avec vous !

celine clement product-1  celine clement product-3 celine clement product-4celine clement product-2  celine clement product-12celine clement product-11

 

Enregistrer

Enregistrer

Rule the world !

Trop heureuse d’avoir reçu ma première commande des Etats-Unis : un Barong violet et orange va partir vivre en Californie ! C’est le gros kiff pour moi qui suis passionnée de voyages, que mes créations commencent elles-aussi à parcourir le monde. Le jour où j’en aurai envoyé une sur chaque continent, j’ouvre le champagne !

celineclementbarongusa

 

Enregistrer

« Older Entries

Back to top